samedi 14 juillet 2012

En attendant Arelate...

...Une petite illustration faite hier pour un prochain article, enfin, j'espère bien!



 Elle m'a permis d'un peu sortir du gris d'Eric le Rouge que je terminerai la semaine prochaine avant d'attaquer le scénario à proprement parlé du tome 3 d'Arelate dont le synopsis est enfin bouclé!

Niveau sortie, apriori vu le retard, le prochain office Interforum ne sera que le 16 Août et les deux tomes devraient être dispo sur la france entière à ce moment là.
Quelques veinards en villégiature du côté d'Arles devraient l'avoir d'ici une grosse semaine si tout va bien car nous devrions faire une sortie anticipé. Tout cela bien sûr a prendre avec de grosses pincettes, beaucoup de conditionnel et peut-être un peu de chance... 

Ci-dessous, la pub de Cleopas dans le mag Zoo:

Vous pouvez d'ailleurs feuilleter l'intégralité du mag en cliquant sur l'image ci-dessus!

 Bon WE à toutes et à tous!

7 commentaires:

Sébastien Pernet a dit…

Très chouette les gladiateurs. Ca met dans l'ambiance du second Arelate.

Les deux albums vont sortir en plein mois d'août alors ? Est-ce vraiment une bonne nouvelle, ce n'est pas vraiment la période idéale pour une sortie en librairie...

Laurent Sieurac a dit…

Disons qu'à partir de la seconde quinzaine d'Août, ça reprend un peu au niveau des librairies et qu'à partir de la semaine suivante les nouveautés de la rentrée déboulent en force.
Non, ce n'est pas l'idéal pour une sortie, l'idéal c'était en Mai pour le tome 1 et juin pour le tome 2....mais à moins de les garder sous le coude pour ces dates en 2013, je ne peux malheureusement pas refaire l'histoire.
J'envisageais à un moment de suivre l'évolution des ventes avec un titre générique du style "Chroniques d'un succès espéré" mais là c'est plutôt "Chronique d'un échec annoncé" au final...

Sébastien Pernet a dit…

Oui, effectivement attendre 2013 c'était carrément du suicide. L'essentiel est qu'ils sortent enfin. Espérons au moins qu'ils seront visibles en librairies. Je ne sais pas si tous les libraires agissent de la même façon, mais les miens mettent bien en évidence les nouveautés style Largo Winch, Lanfeust, Astérix, Titeuf, le petit Spirou... bref des trucs qui n'ont pas besoin d'être mis autant en évidence pour trouver preneurs, et les séries ou auteurs aux ventes plus modestes se retrouvent directement en rayons, noyés dans la masse. En gros si tu ne sais pas qu'une BD vient de paraître, tu la rates car c'est presque impossible de la voir si tu ne viens pas dans la boutique en sachant ce que tu cherches. En plus ils ne prennent pas de risque, ils commandent 1 ou 2 exemplaires de chaque titres, et n'en recommande qu'à la demande. Je trouve ça assez dommage de la part des libraires qui sont censés faire découvrir des séries et qui au final font essentiellement la promo de blockbusters...
Maintenant j'epsère aussi que Cleopas saura mettre les albums en avant, c'est un éditeur encore trop discret, même dans la région on ne voit pas leurs albums... J'avoue que j'ai un peu peur pour Arelate qui mérite pourtant une grosse mise en lumière.

Laurent Sieurac a dit…

J'aurais tendance à dire que c'est plus ou moins un fait généralisé chez les libraires qui sont pris d’assaut par les nouveautés/rééditions (grosso modo 90/semaine!) et qui n'ont pas vraiment d'autre choix. Pourquoi mettre en avant 15 nouveautés d'auteurs pas forcement connus/vendeurs alors qu'un Largo va se vendre 20 à 30 fois plus en trois fois moins de temps et surtout monopoliser bien moins de place (une seule pile!)?
Rajoute à cela qu'ils n'ont plus vraiment le temps de lire ces nouveautés, pas forcément la place de montrer ne serait-ce que la moitié de ce qu'ils reçoivent en place et que finalement s'ils arrivent à se débarrasser de leur exp d'Arelate, ils ne vont pas forcément en recommander vu qu'il y a 90 nouvelles nouveautés qui vont débarquer et qu'ils vendront peut-être plus facilement que l'éventuel réassort.

Bref, le tableau que je dépeints n'est pas forcement super enthousiasmant, mais c'est malheureusement une réalité. Ce n'est pas la faute des libraires s'ils ne peuvent pas forcément travailler dans les meilleures conditions mais bien celle des éditeurs qui publient à tout va dans une espèce de fuite en avant.

Pour le cas particulier d'Arelate, contrairement à mes autres séries et à une très très grosse majorité d'autre BDs, j'espère que nous arriverons à réellement nous poser sur le créneau Historique/rigueur scientifique qui nous permettrait de vraiment rentrer dans un réseau parallèle à celui des libraires (Celui des musées/ parc historiques/ éducation nationale etc) ou la concurrence est bien moindre et les ventes régulières et étalées tout au long de l'année.
Pour moi Arelate c'est le type même de la série "long selling" donc même si je parais désabusé au travers de certains propos, je reste persuadé qu'au fil des ans, si nous arrivons à l'alimenté plus ou moins régulièrement, elle devrait toucher pas mal de monde ;)

Fauve a dit…

Ton illustration est comme d'habitude superbe, j'aime beaucoup les détails de l'armure et la gestion de la lumière :)

yaya a dit…

Croisons les doigts pour la sortie.
L'illustration est superbe, j'imagine sans peine les gladiateurs dans une arène noyée de soleil.

Laurent Sieurac a dit…

Merci tout les deux!

j'ai vraiment hâte qu'ils sortent ses deux albums quand même!